Echalote

 

echalote

11 août 2017


ECHALOTE

 

  • La ventilation doit rester continue jusqu’à ce que la queue soit vidée (elle ne roule plus dans les doigts). En cas de retour d’humidité et de temps plus frais, utilité de chauffer l’air pour gagner en capacité de séchage. Ensuite, partir sur un rythme minimal de 2-3 ventilations de 3 heures par semaine. En cas de présence de fusariose (moisissure blanche près des plateaux), les besoins en ventilation peuvent être supérieurs : surveiller la température et le maintien au sec du tas.

Fusariose : moisissure près du plateau courant août septembre

 

 


 

Contact : Claire GOUEZ (06 73 19 61 68)

La Chambre d’Agriculture du Finistère est agréée…

 

Principaux ravageurs et maladies de l’échalote

Fusariose sur bulbes (Fusarium oxysporum)©CA29

Fusariose sur bulbes (Fusarium oxysporum)©CA29

Botrytis squamosa (©CA29)

Botrytis squamosa (©CA29)

botrytis allii sur bulbes (©CA29)

botrytis allii sur bulbes (©CA29)

botrytis squamosa (©CA29)

botrytis squamosa (©CA29)

Virus de la bigarrure (OYDV) sur echalote ©CA29

Virus de la bigarrure (OYDV) sur echalote ©CA29

pourriture blanche (Sclerotium cepivorum) ©CA29

pourriture blanche (Sclerotium cepivorum) ©CA29

Racines roses (Pyrenochaeta terrestris) ©CA29

Racines roses (Pyrenochaeta terrestris) ©CA29

peaux grasses (Probleme physiologique)©CA29

peaux grasses (Probleme physiologique)©CA29

Fusariose sur bulbes (Fusarium oxysporum)©CA29

Fusariose sur bulbes (Fusarium oxysporum)©CA29