Artichaut

Page actualisée le : 29/09/23

Situation Régionale

Bretagne

29 – Finistère

Drageons : la majorité des parcelles du réseau est en fin de récolte ou broyée. 

  • Mildiou et oïdium : présence généralisée dans les parcelles, sur le feuillage. Peu de symptômes sur capitules. Surveiller le feuillage des repousses après broyage, risque de contamination par de l’oïdium qui peut pénaliser la culture sur l’automne.
  • Ramulariose : attaque virulente sur certains secteurs (voir photo). Cette maladie se caractérise par de multiples petites taches brunes sur le feuillage et, dans les cas les plus graves, sur tige et capitule.
  • Pucerons : présence fréquente de pucerons verts sur feuillage ou de pucerons noirs sur têtes. Les auxiliaires sont très présents : punaises anthocorides, champignons entomophthorales, et de très nombreuses coccinelles (adultes et larves).
  • Autres insectes : des cicadelles vertes et jaunes sont observées sur les artichauts, ces dernières piques les feuilles ce qui créer des petits points jaunes / blancs. Un autre insecte moins fréquent est également observé, l’altise de l’artichaut. Cette altise rouge orangé perfore le feuillage. Vu le stade des artichauts, pas de risque particulier.
  • Têtes bloquées : des symptômes observés à nouveau en drageon (sur Cardinal et un peu sur Petit Violet). Des essais sont prévus à l’automne et au printemps prochain pour essayer de mieux comprendre le problème.

Vieux : 

  • Mildiou et oïdium observés sur les vieux artichauts, avec jusque 80 à 100 % des plants touchés. Surveiller les parcelles et intervenir si le feuillage se dégrade (jaunissement, perte de feuilles). Le Cardinal semble plus touché par l’oïdium, mildiou retrouvé sur toutes les variétés.

Ramulariose sur artichaut Mildiou (en brun) et piqûre de cicadelle (petits points jaunes) Altise de l’artichaut